Evolution ou Création

Réponses aux erreurs et mensonges du créationnisme

Outils pour utilisateurs

Outils du site


de_nombreux_scientifiques_rejettent_l_evolution

De nombreux scientifiques rejettent l'évolution et soutiennent le créationnisme

De nombreux scientifiques rejettent l'évolution et soutiennent le créationnisme1)

Réponse

1. Aux États-Unis (pays très religieux), seulement 5% des scientifiques et des ingénieurs sont des créationnistes, selon un sondage de 19912) 3).

De plus, ce nombre inclut les personnes travaillant dans des domaines non liés à la biologie (tels que les informaticiens, les ingénieurs mécaniciens, etc.). En ne prenant en compte que ceux qui travaillent dans les domaines pertinents des sciences de la Terre et de la vie, il y a environ 480 000 scientifiques, mais environ 700 seulement croient en la “science de la création” ou la considèrent comme une théorie valable4). Cela signifie que moins de 0,15% des scientifiques concernés croient au créationnisme. Et cela ne concerne que les États-Unis, qui comptent plus de créationnistes que tout autre pays industrialisé. Dans d’autres pays, le nombre de scientifiques compétents qui acceptent le créationnisme est tombé à moins d’un dixième de 1%.

En outre, de nombreuses organisations scientifiques “croient” tellement aux preuves qu'elles ont publié des déclarations publiques à cet effet 5). La National Academy of Sciences, l'une des organisations scientifiques les plus prestigieuses, consacre un site Web à ce sujet 6). Un panel de soixante-douze lauréats du prix Nobel, de dix-sept académies scientifiques et de sept autres organisations scientifiques ont créé un mémoire d'amicus curiae qu'ils ont soumis à la Cour suprême 7). Ce rapport a clarifié ce qui différencie la science de la religion et pourquoi le créationnisme n'est pas une science.

2. Il faut examiner non pas combien de scientifiques et de professeurs croient quelque chose, mais sur quoi leur conviction est basée. La plupart de ceux qui rejettent l'évolution le font par conviction religieuse personnelle et non par évidence. Ils n’apportent aucun preuve (en général, cela repose sur l’argument d’incrédulité) et n’ont aucune hypothèse scientifique à proposer. Les preuves soutiennent toutes l'évolution. Et la preuve, et non l’autorité personnelle, est le fondement des conclusions objectives.

3. Souvent, les affirmations selon lesquelles les scientifiques rejettent l’évolution ou soutiennent le créationnisme sont exagérées ou frauduleuses. De nombreux scientifiques doutent de certains aspects de l'évolution, en particulier des hypothèses récentes à ce sujet. Tous les bons scientifiques sont sceptiques au sujet de l'évolution (et de tout le reste) et sont ouverts à la possibilité, aussi improbable soit-elle, que de sérieux problèmes puissent apparaître. Les créationnistes s'emparent souvent de telles expressions de scepticisme sain pour laisser entendre que l'évolution est hautement discutable. Ils n'arrivent pas à comprendre que le fait que l'évolution ait résisté à des décennies de ce genre de questionnement signifie que les faits sont aussi sûr qu’ils peuvent l'être. Il ne manque aucune preuve pour être certain de la réalité de l’évolution.

Erreur de l’argument

  • Occultation des faits
  • Appel à la popularité

Voir aussi

Pages connexes

Références

1)
Morris, Henry. 1980. The ICR scientists. Impact 86 (Aug.). http://www.icr.org/index.php?module=articles&action=view&ID=163
3)
Witham, Larry. 1997. Many scientists see God's hand in evolution. Reports of the National Center for Science Education 17(6): 33. /5319_many_scientists_see_god39s__12_30_1899.asp
6)
NAS. 1999. Science and creationism. http://www.nap.edu/html/creationism/
7)
Edwards v. Aguillard. 1986. U.S. Supreme Court amicus curiae brief of 72 Nobel laureates (and others). (Case 482 U.S. 578, 1987) http://www.talkorigins.org/faqs/edwards-v-aguillard/amicus1.html
de_nombreux_scientifiques_rejettent_l_evolution.txt · Dernière modification: 2019/09/06 10:03 par kawekaweau