Evolution ou Création

Réponses aux erreurs et mensonges du créationnisme

Outils pour utilisateurs

Outils du site


la_bible_doit_etre_lue_litteralement

La Bible doit être lue littéralement

La Bible devrait être lue littéralement1).

Réponse

1. Une lecture littérale de la Bible rate la signification derrière les détails2). C'est comme lire les fables d'Ésope ou de La Fontaine sans essayer de voir la morale des histoires. Trouver le sens dans une lecture figurative demande plus de réflexion, mais réfléchir à la Bible est-il une mauvaise chose?

Il existe de nombreuses incohérences et inexactitudes dans la Bible qui ne peuvent être résolues sans contorsions pseudo-logiques excessives, à moins de ne pas les prendre à la lettre.

Saint Augustin a dit3) :

Le ciel, la terre et les autres éléments, les révolutions, la grandeur et les distancés des astres, les éclipses du soleil et de la lune, le mouvement périodique de l'année et des saisons; les propriétés des animaux, des plantes et des minéraux, sont l'objet de connaissances précises, qu'on peut acquérir, sans être chrétien, par le raisonnement ou l'expérience. Or, rien ne serait plus honteux, plus déplorable et plus dangereux que la situation d'un chrétien, qui traitant de ces matières, devant les infidèles, comme s'il leur exposait les (156) vérités chrétiennes, débiterait tant d'absurdités, qu'en le voyant avancer des erreurs grosses comme des montagnes, ils pourraient à peine s'empêcher de rire

L'avertissement d'Augustin a du mérite. Les “preuves” invalides nécessaires pour soutenir l'anti-évolution, le déluge et une terre jeune, ainsi que les contradictions impliquées par le littéralisme ont repoussé certains hommes du christianisme 4) 5) et peuvent même être considérés comme des arguments pour l'athéisme.

3. Plusieurs passages de la Bible elle-même indiquent qu'il ne faut pas la prendre à la lettre:

  • Corinthiens 3: 6 dit de la nouvelle alliance: “La lettre tue, mais l'Esprit vivifie”.
  • Corinthiens 9: 9-12 dit qu'une des lois de Moïse est figurative et non littérale.
  • Galates 4:24 dit que l'histoire d'Abraham est une allégorie.
  • Jésus a fréquemment utilisé des paraboles, avec l'intention évidente que c'était la leçon de l'histoire, et non les détails de l'histoire, qui importait.

4. Le christianisme, y compris le catholicisme et le protestantisme, a une longue tradition d'acceptation des interprétations non littérales 6). Le littéralisme biblique n'est pas une exigence; c'est une mode.

5. Lire la Bible nécessite de prendre en compte la société dans laquelle et pour laquelle elle a été écrite. La question urgente en Israël au moment de l’écriture de Genèse 1 était le monothéisme contre le polythéisme. Genese -1 est écrit pour montrer que différents aspects de la nature - la lumière et l'obscurité, la terre et le ciel, le soleil, la lune et les étoiles, les plantes et les animaux - n'ont pas leurs dieux distincts mais tombent tous sous le même dieu7).

6. De toute façon, personne ne lit la Bible entièrement à la lettre. Par exemple, lorsque Dieu dit: “Tous [les animaux sauvages] sont livrés entre vos mains” (Genèse 9: 2), la phrase est évidemment métaphorique. Même lire la Bible à la lettre nécessite une interprétation. Par exemple, que signifie “sources de l’abîme” (Pr. 8:28)?

7. Si vous lisez la Bible littéralement, vous êtes donc d’accord avec le fait que la terre est plate et que le soleil tourne autour d'elle.

Voir aussi

Pages connexes

Références

1)
Morris, Henry M. 1985. Scientific Creationism. Green Forest, AR: Master Books, p. 204.
2) , 7)
Hyers, Conrad. 1983. Biblical literalism: Constricting the cosmic dance. In: Is God a Creationist?, ed. R. M. Frye, 100-104, New York: Scribner. http://www.religion-online.org/showarticle.asp?title=1332
3)
De Genesi ad litteram - Sur la Genèse au sens littéral, livre inachevé, Book 1, Chapter 19, trad. De M. CITOLEUX
4)
Hildeman, Eric J., 2004. Creationism: The Bible Says No! Bloomington, IN: Author House.
5)
Morton, Glenn. n.d. Personal stories of the creation/evolution struggle. http://home.entouch.net/dmd/person.htm .
6)
Rogerson, J. W. 1992. Interpretation, history of. In: The Anchor Bible Dictionary, D. N. Freedman, ed., New York: Doubleday, vol. 3, pp. 425-433.
la_bible_doit_etre_lue_litteralement.txt · Dernière modification: 2019/08/07 14:08 par kawekaweau