Evolution ou Création

Réponses aux erreurs et mensonges du créationnisme

Outils pour utilisateurs

Outils du site


la_datation_radiometrique_n_est_pas_fiable

La datation radiométrique donne des résultats peu fiables.

La datation radiométrique donne des résultats peu fiables.

Source

Brown, Walt, 1995. In the Beginning: Compelling evidence for creation and the Flood. Phoenix, AZ: Center for Scientific Creation, p. 24.

Erreur de l’argument

  • Méconnaissance scientifique

Réponse

1. Des mesures utilisant des techniques radiométriques différentes et indépendantes, donnent des résultats cohérents 1) 2) 3). Ces résultats ne peuvent être expliqués ni par le hasard ni par une erreur systématique dans les hypothèses de taux de décroissance.

2. Les dates radiométriques sont compatibles avec plusieurs méthodes de datation non radiométriques. Par exemple:

  • L’archipel hawaïen a été formé par la plaque océanique océanique se déplaçant sur un point chaud à une vitesse lente mais observable. Les dates radiométriques des îles sont cohérentes avec leur positionnement par rapport au point chaud 4)
  • La datation radiométrique est compatible avec les cycles de Milankovitch, qui ne dépendent que de facteurs astronomiques tels que la précession de l'inclinaison de la Terre et l'excentricité orbitale 5).
  • La datation radiométrique est compatible avec la méthode de datation par luminescence 6) .; 7).
  • La datation radiométrique donne des résultats compatibles avec les méthodes de datation relatives telles que “plus profond, plus ancien” 8).

3. L'affirmation créationniste selon laquelle les dates radiométriques sont incohérentes ne repose que sur relativement peu d'exemples. Les créationnistes ignorent la grande majorité des dates radiométriques montrant des résultats cohérents 9).

Voir aussi

Pages connexes

Références

1)
Dalrymple, G. Brent, 2000. Radiometric dating does work! Some examples and a critique of a failed creationist strategy. Reports of the National Center for Science Education 20(3): 14-17. http://www.ncseweb.org/resources/rncse_content/vol20/6061_radiometeric_dating_does_work_12_30_1899.asp
2)
Lindsay, Don, 1999. Are radioactive dating methods consistent with each other? http://www.don-lindsay-archive.org/creation/crater_chain.html
3)
Meert, Joe, 2000. Consistent radiometric dates. http://gondwanaresearch.com/radiomet.htm
4)
Rubin, Ken, 2001. The formation of the Hawaiian Islands. http://www.soest.hawaii.edu/GG/HCV/haw_formation.html
5)
Hilgen, F. J., W. Krijgsman, C. G. Langereis and L. J. Lourens, 1997. Breakthrough made in dating of the geological record. EOS 78(28): 285,288-289. http://www.agu.org/sci_soc/eos96336.html
6)
Thompson, Tim, n.d. Luminescence and radiometric dating. http://www.tim-thompson.com/luminescence.html
7)
Thorne, A. et al., 1999. Australia's oldest human remains: Age of the Lake Mungo 3 skeleton. Journal of Human Evolution 36(6): 591-612.
8)
Lindsay, Don, 2000. Are radioactive dating methods consistent with the deeper-is-older rule? http://www.don-lindsay-archive.org/creation/confirm.html
9)
Harland, W. B., R. L. Armstrong, A. V. Cox, L. E. Craig, A. G. Smith, and D. G. Smith, 1990. A Geologic Time Scale 1989. Cambridge: Cambridge University Press.
la_datation_radiometrique_n_est_pas_fiable.txt · Dernière modification: 2019/02/23 09:24 par kawekaweau