Evolution ou Création

Réponses aux erreurs et mensonges du créationnisme

Outils pour utilisateurs

Outils du site


le_nombre_de_chromosomes_differe_considerablement_et_de_maniere_non_systematique_entre_les_especes

Le nombre de chromosomes diffère entre les espèces

Le nombre de chromosomes et la quantité d'ADN diffèrent considérablement d'un organisme à l'autre. Cette dissimilitude contredit la similitude que nous attendons de la descendance commune. Le nombre de chromosomes devrait être identique, car les différentes formes de vie descendent d'un ancêtre commun 1), ou plus complexes à mesure que les organismes deviennent plus complexes 2). Ce n'est pas le cas. Par exemple, les humains ont 46 chromosomes, certaines fougères en ont 512 et certaines goélands en ont 12.

Réponse

Le nombre de chromosomes est un mauvais indicateur de similitude. ils peuvent varier considérablement au sein d’un même genre, voire d’une seule espèce. Le genre de plante Clarkia, par exemple, comprend des espèces dont les comptes chromosomiques sont n = 5, 6, 7, 8, 9, 12, 14, 17, 18 et 26 3). Le nombre de chromosomes chez les espèces de souris domestiques (Mus domesticus) va de 2n = 22 à 40 4).

Les chromosomes peuvent se scinder ou se joindre avec peu d'effet sur les gènes eux-mêmes. Un chromosome humain, par exemple, est très similaire à deux chromosomes chimpanzés posés bout à bout; il s'est probablement formé à partir de la jonction de deux chromosomes 5). Étant donné que les gènes peuvent toujours être alignés, une modification du nombre de chromosomes n’empêche pas la reproduction. Le nombre de chromosomes peut également changer avec la polyploïdie, où le génome entier est dupliqué. La polyploïdie est en fait un mécanisme commun de spéciation chez les plantes.

Erreur de l’argument

  • Méconnaissance de la génétique

Pages connexes

Voir aussi

Références

1)
Pathlights, n.d. Chromosome comparisons. http://www.pathlights.com/ce_encyclopedia/15sim03.htm
2)
Thompson, Bert and Kyle Butt, 2001. Creation vs. evolution–[Part II], Lesson 6. Apologetics Press, Montgomery, AL. http://www.apologeticspress.org/rr/reprints/hsc0106.pdf
3)
Lewis, Harlan, 1993. “Clarkia”, In: The Jepson Manual: Higher Plants of California, J. C. Hickman, ed., Berkeley: University of California Press, pp. 786-793
4)
Nachman, M. W., S. N. Boyer, J. B. Searle and C. F. Aquadro, 1994. Mitochondrial DNA variation and the evolution of Robertsonian chromosomal races of house mice, Mus domesticus. Genetics 136(3): 1105-1120.
5)
Yunis, Jorge, and Om Prakash, 1982. The origin of man: A chromosomal pictorial legacy. Science 215: 1525-1530. See http://www.indiana.edu/~ensiweb/lessons/chr.bk1.html for Fig. 2a: Human and chimpanzee chromosomes 1-4.
le_nombre_de_chromosomes_differe_considerablement_et_de_maniere_non_systematique_entre_les_especes.txt · Dernière modification: 2019/07/17 10:46 par kawekaweau