Evolution ou Création

Réponses aux erreurs et mensonges du créationnisme

Outils pour utilisateurs

Outils du site


les_animaux_ne_sont_pas_moraux_esthetiques_idealistes_ou_religieux

Les animaux ne sont pas moraux, esthétiques, idéalistes, religieux...

L'évolution dit que les humains sont des animaux, mais que les humains sont moraux, esthétiques, idéalistes et religieux, et les animaux ne le sont pas1).

Réponse

1. Ce n'est pas seulement l'évolution qui dit que les humains sont des animaux. Toute la biologie le dit également. Cette idée était acceptée (par des créationnistes !) bien avant l’idée d’évolution.

2. Être un animal n’empêche pas d’avoir des caractéristiques propres. Aucun autre animal n’est aussi gros que la baleine Bleue : ça reste pourtant un animal. Toutes ces caractéristiques ont une même explication, une intelligence plus importante. L’homme est également le seul animal à envoyer de gens dans l’espace, ça n’en fait pas pour autant une preuve contre l’évolution. L’évolution permet d’ailleurs d’expliquer l’apparition de la morale 2)

3. Qui a dit que les animaux n'étaient pas moraux, esthétiques, idéalistes ou religieux? Beaucoup d'animaux montrent un comportement altruiste3) 4) 5). D'autres respectent leurs morts 6). Il existe chez plusieurs animaux une culture 7) 8). Certains écrivains ont affirmé, pas en plaisanterie, que les animaux sont plus moraux que les humains.

4. Cette idée est parfois exprimée dans le sens que l’humain est parfait et intelligent, là ou l’animal serait imparfait et stupide (on retombe alors sur le mythe de la marche vers le progrès).

Or l’homme que ce soit est loin d’être une perfection : physiquement mais également mentalement : il est victime de très nombreux biais cognitifs, bien connus des psychologues et sociologues 9). La conscience elle même n’est peut-être qu’une illusion, selon une thèse récente10) 11) On pourrait même retourner l’argumentation, en disant que la survivance du créationnisme est une preuve de la bêtise humaine12).

D'un autre coté, certains animaux peuvent faire preuve de formes d’intelligence, comme par exemple, en passant le test du miroir13).

Parfois cette affirmation devient comique quand il s’agit de prouver « le génie de l’homme », où l’on essaie donc de démontrer son intelligence avec listing d’inventions et de découvertes. Oubliant au passage qu’il s’agit de… découvertes scientifiques, réalisées grâce à sa méthode, par tâtonnements, essais, vérifications, corrections et, dans la quasi totalité des cas, apparues non par un éclair de génie intuitif mais par le travail continue de nombreuses personnes, sur de longues durées. Et oubliant que évolution a été découverte, expliquée, justifiée par ces mêmes procédés. Comique car on retrouve, comme dans les arguments sur les « Adam et Eve génétiques » ou les preuves scientifiques de la Bible ou du Coran l’argument repose sur la confiance dans la validité de science qui permettrait de contredire… la science. Ou autrement dit, la science est fausse car elle est vraie.

Erreur de l’argument

  • Méconnaissance scientifique
  • Vision anthropomorphique

Pages connexes

Voir aussi

Références

1)
Morris, Henry M. 1985. Scientific Creationism. Green Forest, AR: Master Books, p. 196.
5)
Jouventin, P., Christen, Y., F.S. Dobson. 2016. Altruism in wolves explains the coevolution of dogs and humans. Ideas, in Ecology and Evolution 9: pp. 4–11.
7)
Les animaux ont-ils une culture ? - Damien Jayat, Futura-science (2018)
9)
La démocratie des crédules Gérald BRONNER, éd. Presses Universitaires De France (2013) ISBN : 2130607292
11)
Et si le cerveau était bête? - Nick CHATER, Éditeur : PLON (31/10/2018) - ISBN : 2259265197
12)
L’ironie de l’évolution, Thomas C. Durand, Éditions du Seuil, février 2018, ISBN : 2021311651
les_animaux_ne_sont_pas_moraux_esthetiques_idealistes_ou_religieux.txt · Dernière modification: 2019/09/17 11:08 par kawekaweau